Isoltop
Isoltop : Le Plancher Nouvelle Génération !
     
     
Contacts
     
  lexique  
     
  lexique  
     
  distributeurs  


Plancher parasismique Isoltop


Lors d’un séisme, les planchers ont pour rôle d’une part de former diaphragme dans leur plan afin de transmettre les efforts sismiques horizontaux aux éléments verticaux de contreventement, d’autre part, de maintenir la liaison entre les divers éléments de la structure afin d’assurer le monolithisme de la construction.

La poutrelle PSI se distingue par de remarquables performances du fait de la parfaite liaison entre les aciers hauts du raidisseur et la dalle de compression.

L’avis technique du CSTB précise que « l’utilisation en zones sismiques 1 à 4 (anciennement zone I et II de sismicité) est possible, avec une sécurité équivalente à celle présentée par les planchers traditionnels conçus en conformité avec les règles françaises parasismiques »

Ainsi il est tout a fait conforme d’intégrer les poutrelles PSI dans toutes les constructions de France métropolitaine.

Rappel :

L’élaboration d’une construction parasismique consiste à trouver des techniques constructive permettant aux habitations de résister à toutes les secousses d’intensités inférieures ou égales à l’intensité nominale fixée par la loi.

le rôle d’une construction parasismique est d’assurer une bonne continuité mécanique aussi bien verticalement grâce à une descente de charges en alignant les poteaux pour éviter l’effet baïonnette qui cisaille les poutres, qu’horizontalement en ancrant les planchers correctement dans les murs.

Le risque sismique est lié à l’aléa sismique et à la vulnérabilité de la construction, c’est pourquoi il est bon de respecter les règles suivantes :

- conception architecturale parasismique
- implantation judicieuse des constructions, hors des zones instables.
- adaptation des fondations au type de sol.
- utilisation de matériaux de qualité adéquate.
- respect de la réglementation parasismique (distribution des masses, chainages horizontaux et verticaux, etc...)
- prise en compte de la zone sismique
- mise en oeuvre soignée.

L’application des règles parasismiques actuelles "Règles PS92" concerne le calcul des charges sismiques et les dispositions constructives. Leur application est obligatoire pour toutes les constructions abritant des personnes, situées dans toutes les zones sauf 0.

Il existe des règles propres aux constructions parasismiques des maisons individuelles dites" PS-MI 89 révisées 92" qui permettent aux architectes de s’affranchir d’un bureau d’étude pour ce type d’ouvrage.

Quelques éléments clés pour respecter la réglementation :

L’emplacement Eviter les implantations trop proches des zones à risque de chutes de pierres et de glissement de terrain.

La forme du bâtiment Eviter les formes complexes, sinon les décomposer en éléments de formes sensiblement rectangulaires séparés par un joint de dilatation (vide de 4 cm minimum).

Les fondations II serait souhaitable qu’une étude de sol soit réalisée, ce qui permettrait de dimensionner les fondations. Vérifier que les fondations ont été ancrées dans le sol et liées par un chaînage et qu’il y a une continuité entre la fondation et le reste de la construction.

Le corps du bâtiment Vérifier que les chaînages horizontaux et verticaux sont prévus ou réalisés et qu’il existe des chaînages d’encadrement des ouvertures (portes et fenêtres) ; selon leurs dimensions, ils seront reliés aux chaînages. Les cloisons intérieures en maçonnerie doivent comporter des chaînages à chaque extrémité même dans le cas ou elles comportent un bord libre.

Pour les planchers, vérifier les ancrages et appuis des poutrelles et prédalles et leur liaison au chaînage horizontal. Les charpentes doivent être efficacement contreventées pour assurer leur rigidité.



>
poutrelle
2
3 3 5 4 7 3 9
10
planchers