Isoltop
Isoltop : Le Plancher Nouvelle Génération !
     
     
Contacts
     
  lexique  
     
  lexique  
     
  distributeurs  


Brique


La brique est un parallélépipède rectangle de terre argileuse, cuit au four, ou séché au soleil, utilisé comme matériau de construction.

On distingue deux type de briques :

la brique pleine, matériau traditionnel très ancien, la brique creuse, inventée au XIXe siècle, qui est de nos jours de loin la plus utilisée. La brique pleine peut être laissée apparente ou être employée comme matériau de parement, tandis que la brique creuse, qui présente l’avantage d’être plus légère et plus isolante, est généralement enduite.

La ville de Toulouse doit son surnom de « ville rose » à l’utilisation généralisée de la brique apparente dans la plupart des constructions. Le monument de briques le plus remarquable de France est la cathédrale Sainte-Cécile d’Albi (Tarn).

Positionnement par rapport à d’autres matériaux de construction

Après s’être trouvé en perte de vitesse sur le marché de la construction, boudée au profit du bloc de béton face auquel la brique souffrait d’une image de matériau du pauvre, la brique retrouve depuis peu ses lettres de noblesse grâce à des innovations récentes. Ainsi, en 15 ans, la brique est passée de 4% à plus de 20% du marché des constructions neuves.

La principale innovation est la brique dite "à joint mince". Ces briques ont des dimensions très régulières (tolérance de l’ordre du mm) qui permettent de les monter très facilement. L’assemblage ne se fait plus avec du mortier, mais avec un simple joint d’une colle spéciale.

La brique creuse peut être caractérisée par son effet de résonateur qui permet de diminuer l’influence acoustique si cette dernière est proche de la fréquence de résonance proprement dite. C’est-à-dire que le matériau vibre sous une gamme de fréquence acoustique bien définie d’où une perte d’énergie liée à ce mouvement.

L’isolation acoustique est d’autant meilleure que l’on se trouve proche de la fréquence de résonance. Pour fabriquer un matériau résonateur, on construit celui-ci avec des caractéristiques géométriques particulières. On peut disposer perpendiculairement des cols à des briques pleines ou des briques ayant des cavités. Le principal intérêt de ce système est le réglage assez simple de la fréquence de résonance puisque, pour le cas des briques percées, la fréquence de résonance est directement liée au diamètre et à la profondeur des canaux.

De plus, avec un ajustement correct, on peut balayer une gamme importante de fréquences pour isoler convenablement. En effet le principal problème de ces résonateurs est le spectre sonore réduit pour lequel il est destiné.

Propriétés

Le sol d’une allée en briquesLes briques creuses à petites alvéoles verticales (monomur), désormais devenues la principal produit des briquettiers français, permettent de se passer de toute isolation supplémentaire sous un climat tempéré Européen. Elles font de plus bénéficier les occupants de l’habitation de leur forte inertie thermique (conservation de la fraîcheur en été, de la chaleur en hiver) et des qualités propres à la terre cuite (régulation d’humidité, absence de fibres ou de produits chimiques...).

Et à l’encontre de l’idée reçue selon laquelle une brique est fragile, certaines briques modernes sont appropriées pour la construction aux normes anti-sismiques. Des briques de formes variées permettent de construire une maison entièrement en brique dès lors que les fondations sont coulées : murs, planchers, linteaux, cheminées, cloisons (coupe-feu, coupe-bruit...) etc.

Remarquez qu’une des briques d’un mur d’une épaisseur de 38 cm pèse environ 20 kg, et peut supporter 200 tonnes.

Fabrication

La fabrication d’une brique moderne passe par les grandes étapes suivantes :

- Extraction de l’argile rouge et de l’argile verte. On mélange environ 10% d’argile verte avec 90% d’argile rouge. La terre argileuse, généralement extraite à proximité de la briquetterie, n’a pas le droit de comporter trop de sable.

- Broyage de la terre pour obtenir la granulométrie désirée.
- Humidification et mélange des divers types de terres ; ajout d’une faible quantité de lignosulfite, résidu de l’industrie du papier, dérivé de la lignine contenue dans les arbres ; le lignosulfite facilite l’extrusion.
- Extrusion au travers de filières correspondant à une forme donnée de brique.
- Coupage.
- Séchage dans un séchoir à gaz (durée entre 20 h et 50 h).
- Cuisson à environ 900°C, jusqu’à 30 heures.
- Eventuellement rectification (fraisage des bords jointifs pour faciliter le montage).



Retour au lexique




>
poutrelle
2
3 6 5 5 7 1 9
10
planchers